De Paris à Hambourg ...

Hamburg, Allemagne le 03/08/2011

 

 

Liège

La nuit fut courte, réveil 7h pétante pour prendre la route à 8h, prochaine étape : Hambourg soit 8h de route. Nous passons très rapidement la frontière belge. Après 4h30 de route, la pause repas s’impose et c’est Liège que nous choisissons. Un tour rapide de la ville grise (bâtiment gris assortis d’un ciel gris) puis nous nous arrêtons dans un petit restaurant recommandé par le Petit Futé. Là, la tentation est trop grande, quitte à partir à l’aventure autant tout essayer, aujourd’hui ça sera donc de l’autruche servie crue à côté d’une pierre chauffée à 400°C.

  Nous reprenons la route, c’est à ce moment là que le périple a pris tout son sens. La traversée des Pays Bas fut rapide mais intense. Limitations de vitesse !? Ils ne connaissent pas. Doubler par la gauche !? Pour quoi faire puisqu’on peut faire une queue de poisson en passant à droite … Enfin bon tout ceci n’est qu’un détail car les portes de l’Allemagne s’ouvrent devant nous. Là on découvre des panneaux étranges : la vitesse est limitée à 120km/h seulement de 6h à 20h, au-delà plus de limitation, bien entendu il ne s’agit que de la théorie car entre Audi, BMW et Mercedes les automobilistes atteignent très rapidement les 180km/h et plus. Mais quelques kilomètres plus tard c’est une averse qui nous attend obligeant les conducteurs à rouler à 60-70km/h ! et ce n’est pas fini ! Nous sommes en été, et que se passe-t-il en été !? Et bien il y a des travaux, et en Allemagne ils ne plaisantent pas, c’est 6km de travaux tous les 10km (dans les zones de travaux les voie sont réduites et font à peine 2m de large). Comme si ça ne suffisait pas, le voyant de la réserve s’allume sachant que la prochaine station se trouvait à 50km … En bref 2h de perdues et une arrivée tardive à Hambourg.

Hamburg Hamburg 

  La un hôtel 4 étoiles nous attend. En dehors des plafonds de 3m de haut, de la TV, des lits confortables et de la douche à l’italienne, on pouvait, en passant par notre fenêtre, monter sur un toit pour y admirer la vue sur le port. Ensuite, ce n’est qu’après une pénible recherche d’un restaurant ouvert à 22h que nous avons fini par manger des sushis ! Le ventre bien rempli, nous décidons de rentrer à l’hôtel en passant devant une suite de bar en hauteur appelée « Hambourg del mar ». Du sable, des canapés et même des lits façon César jonchent le sol. Les yeux pétillant nous ne nous écartons tout de même pas de notre route vers l’hôtel … sauf au moment où nous avons découvert un « trou » de 20m de profondeur avec un ascenseur permettant de descendre, la curiosités est à son comble, nous descendons et trouvons un long tunnel construit en 1901 pour permettre de traverser le port en passant sous l’eau. Nous empruntons ce dernier. De l’autre côté se dresse une vue imprenable sur la ville de Hambourg.

 

Hamburg

 

Il est 1h30 passée quand nous fermons les yeux à l’hôtel, 4h quand ceux-ci doivent de nouveau s’ouvrir. 

Soleil

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Allemagne