Preikestolen me voila !
  

Preikestolen me voila !

Stavanger, Norvège le 08/09/2011

 

Légende : A = Bergen / B = Stavanger / C = Jorpeland

 

Ne nous arrêtons pas en si bon chemin, réveil 6H30 aujourd'hui au programme : 8H de route minimum aller-retour, 4H de marche, simplement pour aller admirer le Preikestolen. Le quoi ? Ok il s'agit d'une falaise culminant à à peine 604m au dessus du Lysefjord - c'est aussi l'un des plus grands sites touristiques de la région, vous vous en doutez déjà. Cette roche s'est fragmentée lors de la dernière période glaciaire il y a plus de 10 000ans, et elle est toujours là, merveilleux !

Nous prenons donc la route en direction de Stavanger. Rien de bien particulier si ce n'est de nombreux ferrys au prix exorbitant. Comptez 200€ pour l'intégralité du trajet aller retour par voiture juste pour les ferrys.

Arrivés au dernier ferry nous décidons de manger un bout, direction Mac Donald, on choisira bien sûr le menu le moins cher : le menu Cheeseburger "with potatoes and cock please !". QUOI !? Bah quoi je veux des frittes et du Coca, même si c'est pas bon pour le ligne c'est quand même bon pour le moral non ? Oui certes mais il faut être très vigilant quant à la manière de prononcer le mot "Coke". Car "cock" avec un "o" bien plat comme en français signifie bitte alors autant vous dire que demander des frites et un pénis à un serveur chez Mac Donald c'est pas le top. Il faut donc dire "Coke" avec un "o" qui ressemble à un "ow". Voila ... Petite leçon de vie qui en aura fait rire plus d'un ...

Nous arrivons finalement près de Jorpeland sur un parking payant, évidemment ... Chaussures aux pieds, manteau bien fermé, bonnet dans le sac, en avant. Un panneau nous indique que nous devons gravir 3 à 4 côtes pas amusantes accompagnées de 3 plats et 3 petites descentes. Il nous signale aussi qu'il ne faut pas porter de talons pour cette randonnée, ah bon ? Quel dommage mes Gucci étaient prêt ! Bon trêve de plaisanterie on nous anonnce aussi 2H de marche !

Nous commencons notre parcours par une montée assez coriace. La pause est demandée au bout de 2 minutes ! Allé allé on prend son courage à deux mains et on grimpe. Une fois cette pente passée, nous arrivons sur un plat. Là beaucoup de flaques jonchent le sol. C'est très joli. Un peu plus loin, après avoir vu des chutes d'eau, être passée sous une chute d'eau, il nous faut remonter un genre de petit ruisseau pour atteindre le sommet. Le trajet est beaucoup plus agréable, nous devons monter de rocher en rocher mais ces derniers forment une espèce d'escalier facile à monter. Nous avons l'occasion d'observer de nombreux superbes paysages avec un soleil radieux ! De nombreux lacs sont situés dans la montagne à quelques 300m d'altitude. Il est aussi possible de se baigner dans l'un d'eux. L'eau n'y est pas forcément plus froide qu'à Bergen mais nous choisissons plutôt de continuer notre route. Nous avons tout de même subit 2 ou 3 grosses averses. Donc même sans se baigner on était ce que l'on appelle humide.

Après 3,8km de marche dont 350m de dénivelés soit à peine 1H30 pour les supers randonneurs que nous sommes, nous commencons à apercevoir le fameux Preikestolen mais aussi ... les nuages. Et oui sous le grand ciel bleu se cachent des nuages très bas qui se glissent le long du Lysefjord. Bilan : on est sur un rocher à 604m de hauteur mais on ne voit pas le sol ... Nous décidons d'attendre un peu, bonne idée car les nuages finissent par jouer à cache cache ce qui nous permet de temps à autre d'apercevoir l'eau tout en bas. Impressionnant ! Chacun se glisse tour à tour à plat ventre au bord du rocher pour "admirer" le sol. Après quelques semi secondes d'hésitation on finit par s'asseoir au bord du rocher. A ce moment là la seule chose à laquelle vous penser c'est : s'il y a un coup de vent je suis morte. Bien entendu on ne s'amuse pas non plus à se faire peur mutuellement sous peine de meurtre. Clichés en poche, nous redescendons en seulement 1H.

  Il est temps de repartir, nous montons dans les voitures et en avant. Le retour fût un peu moins drôle il nous aura fallu attendre pour chaque ferry. Pour le premier à peine 20 minutes d'attente, facile. Par la suite nous nous arrêtons manger à Stavanger, la 3ème plus grande ville de Norvège. Elle fait bien plus urbaine que Bergen, plus récente avec de nombreux magasins et toutes les marques possibles et imaginables. Nous repartons mais finissons par être bloqués à l'entrée d'un tunnel quelques minutes plus tard. Un panneau de signalisation indique que le tunnel est fermé mais les norvégiens attendent alors nous aussi. 40 minutes plus tard une voiture arrive avec un gyrophare suivi par une longue ligne de voitures et enfin une autre voiture avec un gyrophare. Comme lors d'un mariage avec la voiture des mariés et la voiture balais. Nous finissons par avec accès au tunnel et suivont la voiture au gyrophare à l'intérieur. On se doute que quelque chose de grave a du arriver. Notre âme de reporter nous oblige à sortir l'appareil photo. Un peu plus loin des gyrophares, de la lumières ... Que se passe-t-il ? Suspense ... Il y avait une ampoule à changer dans le tunnel. Je sais pas si vous arriver à voir mon état d'agacement. Mais attendre 40 minutes pour une ampoule ça fait quand même chier (excusez moi pour l'expression). Par la suite nous arrivons donc 20 minutes en retard pour le ferry suivant, il nous faudra donc attendre 40 minutes. Le dernier ferry, quant à lui, se sera fait désirer tel une star de cinéma, 1 heure à patienter. On est jeudi soir ... les gens font la fête à cette là (il est à ce moment là 1H du matin) voilà une simple idée qui nous a conduit à mettre la musique à fond dans la voiture et à danser sur le parking. La fin du trajet fût beaucoup plus calme. 


 

Commentaires

 Marion
eh beh ! Tu fais de vraies road trip de sportifs! mais que t'arrives-t-il ???!
Bon apparement tu t'amuses bien ! Tant mieux !
Ps: Me semble que ça s'écrit "bite" et non "bitte" ... L'anglais influencerait-il ton orthographe français ?



Autres récits de voyage

Autres Recits en Norvège